Créer un support de com’ : pourquoi de tels écarts de prix entre les agences ?

Créer un support de com’ : pourquoi de tels écarts de prix entre les agences ?

Lorsque vous interrogez différents prestataires pour réaliser un support de communication, vous pouvez être surpris par les écarts de prix d’une agence à l’autre. Mais pourquoi y-a-t-il tant de variations ? Les tarifs de certaines agences seraient exagérés ? Comment s’y retrouver ?

Dans cet article, nous allons vous aider à y voir plus clair afin de bien choisir votre prestataire.

 

Avant toute chose, jetez un oeil au portfolio

Lorsque que vous jetez un oeil au book d’une agence, le but n’est pas de trouver un projet « similaire » à vos désirs mais de percevoir le « look & feel » de l’agence. Je m’explique.

La première erreur serait de chercher le projet qui correspond parfaitement à ce que vous souhaitez et d’annoncer « je veux la même chose qu’eux ». La communication a pour objectif de vous faire connaître et pour être vu il faut savoir se différencier. La preuve en est : les success stories relate les aventures d’entrepreneurs qui ont su imposer leur vision… Apple, Michel & Augustin… On ne parle que très rarement des suiveurs !

Non. Ce que vous devez plutôt vérifier c’est le style général. En effet, les créatifs sont généralement guidés par un directeur de création ou un directeur artistique. C’est eux qui imposent leur vision créative : mises en page, accords colorés, références créatives… Si vous partez sur une même culture graphique initiale, cela devrez limiter les allers-retours correction pour parvenir à un projet qui vous correspond. Et moins d’allers-retours, c’est moins de frais. Vérifiez votre devis. Un devis classique comprend en général 3 à 5 retours clients. Les autres sont majorés.

Veillez cependant à ce que le book soit suffisamment varié : la création doit s’adapter à la marque et non l’inverse. Choisir une agence uniquement sur un style affirmé serait une erreur. Vos goûts personnels ne sont pas forcément en accord avec l’image que doit renvoyer votre marque. Et si vous aimez le rouge, tant mieux pour vous. Mais si votre couleur fétiche ne sert pas le dessein de votre marque alors c’est le rôle de l’agence de vous l’expliquer et de vous guider vers un meilleur choix. Et c’est là qu’intervient un élément clé qui va justifier pour beaucoup les écarts de prix : le temps accordé à votre projet pour vous guider et vous démarquer.

Le temps de travail consacré à votre projet

La création prend du temps

Nous allons pas nous mentir, toute agence pour survivre doit être rentable et pour être rentable, elle doit respecter un temps donné en fonction de votre devis initial. Et la création prend du temps. C’est la même logique que le Speed Drawing Challenge avec ce très bel exemple de The box office artiste trouvé sur le site d’Hitek.fr

 

Prenons le cas pour un logotype. Le coût d’un logotype est extrêmement variable de 250 € si vous passez par un freelance débutant à des millions d’euros pour des logotypes de marque internationale… Vous devez bien vous douter que le temps accordé et le niveau d’exigence souhaité n’est pas le même selon votre budget ! N’importe quel créatif est capable de vous bidouiller quelque chose de « propre » avec votre nom en 2 heures. Mais peut-on vraiment parler de logotype ?

Alors c’est à vous de vous interroger : quelle importance accordez-vous à votre image de marque et qu’est-ce qu’elle peut vous rapporter ? On ne cesse de le répéter, le logotype est un élément graphique essentiel pour votre entreprise. Il permet aux consommateurs d’identifier et de mémoriser facilement votre marque. Il doit par conséquent être simple mais en même temps parlant. Un logo réussi est un logo qui parvient à véhiculer les valeurs de l’entreprise, sa culture, sa vision ou sa philosophie en toute simplicité.

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. »

De Antoine de Saint-Exupéry

 

Et changer de logotype en cours de route au travers d’une refonte peut s’avérer extrêmement coûteux ! Alors mieux vaut se poser les bonnes questions au départ.

« Il faut savoir prendre son temps, si l’on ne veut pas le perdre à recommencer. »

 

Chez BeTrue, le branding est notre coeur de métier. Nous estimons qu’il faut exiger un délai minimal de 5 jours complets pour concevoir un logotype, hors charte graphique, selon le planning suivant :

  • Jour 1 / Analyse stratégique & benchmark : comprendre votre marque et analyser ses principaux concurrents. Déterminer ses valeurs essentielles et différenciantes. Retranscrire le brief créatif.
  • Jour 2 & 3 / Brainstorming : faire de la pige créative, déterminer des orientations créatives pertinentes et impactantes. Rechercher des concepts pertinents.
  • Jour 4 / Proposition de 3 pistes créatives : sélectionner et préciser les 3 pistes créatives qui répondent le mieux au cahier des charges.
  • Jour 5 / Finalisation et équilibrage : finaliser la piste retenue.

Si votre budget et votre planning vous le permet, accorder plus de temps à la création et à la finalisation serait indéniablement un plus pour votre activité. A titre d’exemple… Saviez-vous que les créations les plus efficaces, les plus équilibrées et parmi les plus convaincantes, suivent une sorte de fil conducteur mathématique ? Il s’agit du nombre d’or qui sert de base à de nombreux logos : apple, BP, pepsi... Inutile de préciser que pour obtenir un logotype d’un tel équilibre il faut augmenter le nombre de jours de finalisation.

Pour une charte graphique complète, comptez 2 semaines à 1 mois en général. Après le tarif jour fera toute la différence et dépendra de la personne en charge de votre projet : un directeur artistique ou un graphiste exécutant.

Construire un projet ensemble prend du temps

Comme pour toute agence (nous l’espérons !), le rôle de nos équipes et de vous écouter et de vous conseiller.

Si votre interlocuteur (un créatif mégalo :p) ne vous écoute pas, parle constamment de lui, impose son point de vue et vous répond à chaque remarque : « laissez nous faire, c’est nous les experts »… alors, vous allez vous planter ! Vous connaissez votre marque bien mieux que lui. Vos supports doivent être le prolongement de votre pensée. Ils incarnent votre vision.

Si votre interlocuteur (un chef de projet un peu trop béni-oui-oui :p) vous dit oui à toutes vos remarques et demandes de communication… alors, vous allez aussi vous planter ! Vous passez par une agence pour bénéficier d’une expertise globale. C’est le rôle de l’agence de vous guider et de vous conseiller. Elle connaît son métier mieux que vous et elle saura vous orienter pour traduire vos exigences en image. Méfiez-vous : une agence qui exécute toutes vos demandes de correction sans même justifier ses choix ou donner son avis veut simplement clore votre dossier et encaisser ^^ !

Un projet de communication efficace doit s’exécuter non pas POUR vous mais AVEC vous et c’est la toute la différence. Vous devez prendre part à toutes les étapes du projet et ne pas hésiter à donner votre ressenti. Chez BeTrue, nous imposons des étapes de validations à différentes étapes du projet afin de présenter les différentes solutions envisagées et de choisir avec vous celle qui vous correspond le mieux. Ces étapes de validation rallonge le temps de production initial mais vous garantissent un projet en accord avec vos exigences.

 

Le contenu des prestations

Lorsque vous comparez plusieurs devis, regardez en détail le contenu de la prestation et n’hésitez pas à demander des précisions. Prenons le cas d’une brochure et détaillons ensemble les différentes étapes.

 

La conception

Combien de temps est accordé à la recherche ? Combien de pistes vous serons présentées ? Combien de propositions de couvertures ? Moins vous accordez de temps à la recherche et plus vous risquez de tomber sur des créations « bateaux » et déjà-vues vues et re-vues.

 

La mise en page

Comment seront déclinées les pages ? Souhaitez-vous un simple copié-collé de la double validée ou un chemin de fer dynamique et varié ? Une fois encore le temps accordé à votre projet n’est pas le même.
Combien d’allers-retours sont intégrés ? Combien vous reviennent les allers-retours supplémentaires ?

 

L’achat d’art et la retouche des images

Cette étape fait toute la différence entre une brochure cheap et une brochure premium.

Quel budget est accordé à l’achat d’art ? A titre d’exemple, sur Adobe stock les visuels coûtent en moyenne 50 euros alors qu’ils dépassent les 600 euros sur une banque d’image très qualitative de type Getty. Et comment se justifient les écarts de prix ? Sur la qualité des visuels bien sûr ! Des lumières mieux travaillées, un sens de l’esthétisme plus poussé, un travail sur la profondeur de champs, des mises en scène plus réalistes, des acteurs plus crédibles… Bref des visuels plus attirants et plus authentiques pour un rendu plus qualitatif !

Combien de temps est accordé à la recherche des visuels ? Plus vous passez de temps, plus les visuels seront pertinents et adaptés à votre image de marque. Et surtout, vous pouvez prendre le temps de chercher des visuels qui répondent au même sens esthétique, pour un rendu plus homogène. Attention : si vous accordez très peu de budget à votre achat d’art, le temps de recherche devra être multiplié par deux à minima pour obtenir un résultat satisfaisant.

Combien de temps est accordé à la retouche des visuels ? Que ce soit un simple étalonnage ou des retouches plus complexes voire du photomontage, une bonne retouche de visuels nécessite du temps. Méfiez-vous des prestations sous-évaluées à ce niveau là. Une fois encore, cette étape assure la cohérence et la qualité de votre document.

Les conseils de fabrication

Choix du papier? Choix du grammage ? Effets ? Est-ce que l’agence vous conseille dans la fabrication ou pas ?

Votre niveau d’exigence

Vous l’aurez compris, la qualité demande de l’exigence et l’exigence demande du temps.

Ne vous contentez pas de vous demander combien coûte une agence de communication mais voyez ce qu’elle peut vous rapporter !