Comment s’inspirer des tendances en design graphique tout en vous assurant un branding intemporel ?

Afin d’assurer sa communication et son positionnement, une marque doit posséder une identité visuelle qui lui est propre, qui lui permettra d’être reconnue, de faire comprendre son activité et de se démarquer. Cette identité de marque (également appelée « branding ») est élaborée à partir d’une charte graphique comprenant le logo, les couleurs, les typographies ou encore les outils de communication utilisés, représentant la manière dont la marque sera perçue.

Votre identité visuelle doit séduire votre communauté, devant donc rester dans l’air du temps, contemporaine et “faire sens” auprès de sa cible. Néanmoins, votre marque doit également perdurer dans le temps tout en conservant sa force de reconnaissance, sa cohérence.

Attention donc aux phénomènes de mode la rendant trop vite obsolète ! Voici quelques secrets de designers pour vous assurer un branding durable et intemporel !

Quelques tendances graphiques qui ont marqué 2021 et qui ont encore quelques belles années devant elles !

- Le minimalisme.

Que ce soit pour la création d’un logo, la publication de contenu sur les réseaux sociaux ou la structure d’un site web, le minimalisme et la simplicité sont souvent recherchés. Au travers de formes simples, de couleurs épurées ou de contenus textuels concis, le minimalisme permet d’aller à l’essentiel avec clarté et a également pour avantage de perdurer dans le temps, sans se démoder. 

 

C’est le cas de la marque d’équipement de sport Nike, dont le logo (qui n’a subi que d’infimes modifications depuis la création de l’entreprise en 1971) représente une virgule à l’envers et à l’horizontale, donnant une idée de mouvement. On la nomme effectivement “virgule” dans le langage commun, mais représente initialement l’aile de Niké, déesse grecque de la victoire, expliquant notamment l’origine du nom et des valeurs compétitives de la marque. 

 

- Les couleurs pastels.

Tirant leur nom des bâtonnets utilisés pour dessiner, les tons pastels sont principalement utilisés pour des supports imprimés tels que le packaging. Ainsi la signification des couleurs reste la même (le jaune apporte, par exemple, un sentiment de joie, tandis que le vert aurait plus tendance à donner un aspect naturel), les tons pastels permettant d’apporter plus de sobriété, une certaine douceur et un côté rassurant à la marque.

C’est par exemple le cas de la marque de cosmétiques Avril, qui utilise des couleurs pastels accompagnées de son logo et de simples inscriptions pour les packagings de ses différentes gammes de produits. Ainsi, en plus de ses valeurs éco-responsables telles que la réduction des déchets et des émissions de CO2, la marque transmet une image visuellement rassurante.

 

- La typographie.

De plus en plus répandu dans l’affichage publicitaire et le packaging, le lettering est mis en avant, qu’il soit utilisé seul ou parfois accompagné d’un design. Grossie, avec ou sans serif, en gras ou en italique, la typographie permet à la marque d’être reconnue tout en gardant une certaine sobriété, mais aussi d’être aperçue de loin.  

C’est notamment le cas de la marque de soda Coca-Cola, qui arbore fièrement son logo typographique (qui n’a subi que d’infimes modifications depuis le début du XXe siècle), le plus souvent accompagné de la couleur rouge sur ses packagings. Ainsi, la marque possède des couleurs et une typographie que le consommateur connaît et reconnaît, en France mais aussi à travers le monde.
Cependant, si la typographie permet de donner du caractère à votre identité et d’y apporter une force de reconnaissance spécifique, certaines polices particulières, à l’instar de la Lobster, connaissent une vague de popularité et deviennent très vite démodables. Choisissez une police qui représente votre projet et non celle qui jouit d’un actuel succès ! 

- La mise en avant de la nature.

L’utilisation de supports écologiques tels que le papier recyclé, de la couleur verte ou d’éléments graphiques représentant la nature (tels que des animaux ou des feuillages) permettent aux marques de témoigner de leurs engagements éco-responsables. Ainsi, l’abandon progressif du plastique, le cruelty-free ou le bio peuvent être mis en avant plus facilement. 

C’est le cas de la marque de cosmétiques PHB, dont le logo représente une fleur de lotus et qui utilise la couleur verte sur ses packagings, renvoyant directement à la nature et à l’écologie. La composition est sobre et fonctionnelle et permet de faire la part belle aux éléments naturels qui la portent. Ainsi, les valeurs éco-responsables de la marque, telles que ses actions bios, sont visuellement mises en avant. Attention néanmoins au Greenwashing, il n’y a rien de pire qu’un bad buzz poussé par une communauté qui se sent trahie ! 

- La 3D et le motion-design.

Utilisé pour les supports numériques, le motion-design permet la mise en mouvement d’éléments graphiques et textuels au travers d’illusions d’optiques, d’effets visuels ou encore d’un mélange d’animation 2D et de 3D.

C’est par exemple le cas de la chaîne de fast-food McDonald’s qui proposait en 2021 une vidéo en motion-design à l’occasion de la journée mondiale sans voiture, invitant les consommateurs à utiliser des moyens de transports alternatifs. Plus ludique, friendly et différenciant d’une vidéo, le motion design a encore de beaux jours devant lui ! 

- Les vertus militantes et l'authenticité.

Les événements de 2021, de la crise sanitaire aux préoccupations liées au climat ou au gaspillage alimentaire, ont poussé les marques à prouver leurs engagements, notamment au travers des affiches publicitaires. Ainsi, des valeurs telles que l’éco-responsabilité, la solidarité ou le made in France sont parfois mises en avant.

C’est notamment le cas de la marque de cosmétiques Biophytum, mettant en avant ses engagements vegan, cruelty free et made in France, notamment au travers de son logotype et de ses packagings, retravaillés il y a peu par l’agence Be True. Une étude de cas a d’ailleurs été dédiée à la marque : Rebranding de Biophytum, stratégie de marque pour se démarquer dans la cosmétique bio”. 

Quelques tendances graphiques qui devraient marquer 2022.

- Les années 1990.

La culture populaire, notamment cinématographique aux travers de films et de séries telles que Les Goonies ou Stranger Things ont permis une renaissance nostalgique des années 1990. Ainsi, les typographies à empattements, les couleurs néons et les compositions Internet primitives seront remises à l’honneur. Attention néanmoins à exploiter les clins d’œil vintages avec parcimonie…

- Le lettrage expérimental.

Incluant de nombreuses possibilités, ce style graphique s’inspire de lettres dépareillées et de formes abstraites, permettant au lettrage expérimental de jouer sur les limites de la lisibilité. Ainsi, le designer peut faire passer un message au travers de l’expérimentation artistique. 

- Le maximalisme.

Inspiré de tendances telles que le « grandmillénaire » en architecture d’intérieur, le maximalisme consiste à remplir l’espace donné de couleurs, objets et autres éléments graphiques reflétant les goûts de l’artiste. Ainsi, ce mouvement aurait la capacité de perdurer dans le temps puisque le spectateur découvre toujours un nouveau détail de la composition.

Le branding s’apparente à une œuvre d’art et la beauté de l’identité visuelle, notamment en packaging, prime sur le produit lui-même, le client donnant aussi une importance à l’esthétisme. C’est notamment la stratégie adoptée par grand nombre de marques de boissons, à l’instar de la bière Savage Scène ou des rhums Don Papa. 

Comment s'inspirer des tendances en design graphique pour votre branding ?

"Il faut 20 ans pour se construire une réputation et 5 minutes pour la détruire. Si vous gardez cela en tête, vous ferez les choses différemment".
- Warren Buffet, directeur de Berkshire Hathaway.

- Comprendre le branding.

Le « branding » est le mot anglais traduisant l’image de marque, incarnant aussi bien son reflet (telle qu’elle est perçue subjectivement) que son identité visuelle (les codes graphiques utilisés). Celle-ci désigne donc la manière dont les clients et autres prestataires vont percevoir la marque au travers de ses produits ou services, de ses valeurs, mais aussi visuellement. Elle constitue un élément primordial à sa réputation, et doit être déclinable sur différents supports physiques et numériques (une affiche publicitaire, un packaging, un site web ou une publication sur les réseaux sociaux…).  

Ce branding comprend plusieurs éléments, dont certains doivent rester inchangés comme c’est le cas pour la charte graphique de la marque (le logo, la typographie, les couleurs utilisées…) qui doit perdurer dans le temps en restant simple et efficace, et ainsi s’assurer un bon positionnement. D’autres, tels que l’univers visuel lié à des actions de communication (par exemple, la publicité), peuvent évoluer et ainsi s’inspirer des tendances, tout en faisant échos aux valeurs de la marque. 

- L'importance de se connaître et de se démarquer.

Ainsi, les choix graphiques utilisés, dont le suivi d’une tendance, doivent être justifiés et avoir un sens renvoyant au positionnement et aux valeurs de la marque. Cette justification peut être apportée par des éléments graphiques (se rapportant par exemple à la nature pour une marque bio ou éco-responsable) ou encore par le choix des couleurs (l’utilisation du bleu renvoyant par exemple à la vérité et à la sagesse).  

Un design classique aura pas exemple plus de chances de perdurer dans le temps sans opérer de rebranding, s’assurant donc un positionnement stable et une connaissance des consommateurs sur le long terme. 

C’est notamment le cas de la marque de vêtements Levi’s, dont le logo typographique n’a pratiquement subi aucune modification depuis 1969, tandis que sa communication publicitaire évolue au fil du temps. 

Avec la réapparition de ce style ces dernières années, un design rétro pourra correspondre à une ambiance plutôt ancienne, comme ce peut être le cas d’un café ou d’un restaurant.  

C’est par exemple le cas de la chaîne de fast-food Burger King, qui a opté pour un nouveau logo en 2021 (et pour la première fois depuis 20 ans), s’inspirant tout de même de ses précédents logos. 

Enfin, un design simple peut être utilisé dans un grand nombre de secteurs d’activité, permettant à la marque d’être facilement reconnue et mémorisée, mais aussi d’opérer plus facilement en cas de rebranding. 

C’est le cas de la marque Apple, dont la forme du logotype n’a connu aucune modification depuis 1977, bien que décliné sous différentes interprétations au fil des années, avec une version colorée, une version sobre ou encore une version chromée. De plus, la marque à la pomme possédant une notoriété mondiale aux travers de ses produits, son logo et son nom ne sont pas toujours visibles sur ses affiches publicitaires. L’esprit Apple reste, avec son minimalisme légendaire, caractérisé par sa police de caractère, son contraste noir et blanc et la valorisation de son produit telle une oeuvre d’art. 

Il est également important de se démarquer de la concurrence, notamment en faisant le benchmark de ce qui se fait généralement dans le secteur d’activité, sans tomber dans la copie ou dans une trop grande différenciation. Quelles couleurs les marques concurrentes utilisent-elles ? Quel est le ton utilisé pour leur communication ? Quels supports communicationnels exploitent-elles ?

- La possibilité de rebranding.

Aussi, si la marque souhaite procéder à un changement d’identité ou cherche à se repositionner, elle peut procéder à un rebranding, permettant notamment de revaloriser l’image de marque après un certain temps sur le marché. Cependant, elle doit veiller à garder ses éléments principaux pour ne pas déséquilibrer le client avec une trop grande différence. 

C’est notamment le cas de la marque de sous-vêtements Le Slip Français, qui à récemment changé son logo à l’occasion des dix ans de la marque, provoquant une polémique autour de son rebranding (mais qui a finalement fait parler de lui, y compris chez BeTrue : “Le Slip Français, un nouveau logo clivant”…). 

Pour résumer, pour s’inspirer des tendances en design graphique pour son branding, il est notamment conseillé :


-d’opérer un benchmark pour se démarquer de la concurrence dans le secteur d’activité.
-d’adopter un design qui permet à la marque d’être comprise et retenue au fil du temps, d’utiliser des éléments graphiques et un nom qui permettent de comprendre rapidement son activité, et de mettre  en avant ses valeurs.
-de s’inspirer des tendances pour la communication publicitaire (qui peut évoluer) plutôt que pour un logo ou une charte graphique (qui doit rester la même dans le temps, une fois les tendances passées).
-de garder en tête que le rebranding est possible après un certain temps sur le marché, dans le cas d’un repositionnement, d’un changement de nom ou d’un souhait de modernisation stratégique de la marque.

VOUS AVEZ AIMÉ ? PARTAGEZ :)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

NOS AUTRES ARTICLES SUPER INTÉRESSANTS