Hypercardioïde

Hypercardioïde
Hypercardioïde
Hypercardioïde
Hypercardioïde

Hypercardioïde

Le coeur comme fil conducteur

L’ORIGINE DU PROJET

Vanina de Franco a contacté 11 artistes français – plasticiens, peintres, designers textiles, directeurs artistiques… – pour concevoir le livret de son nouvel album Hypercardioïde. Chaque artiste disposait d’une (à deux) double page et d’un titre à illustrer. La seule contrainte était d’utiliser le coeur, organique, comme fil conducteur et d’inscrire les paroles. Chaque chanson possédait ainsi son univers plastique.

NOS PARTI-PRIS

Nous sommes intervenus sur 3 chansons.

Pour la chanson P’tit gars, nous avons choisi la technique du rottring et le noir et blanc correspondant bien au spleen ressenti après l’écoute du titre. Amour impossible, éternel insatisfaction, la chanson se construit comme une ronde, répétitive et entraînante que nous avons traduit au travers de la référence valse

Pour la chanson Le manège de mon âme, la création a été réalisée en P.A.O. et validée par l’artiste avant d’être réinterprétée plastiquement en acrylique. La galaxie évoque de manière poétique l’âme. Le coeur devient le pilier central du manège. 

Pour la chanson Grandir, l’utilisation des crayons de couleur s’est imposé pour évoquer l’enfance. Le miroir permet de mettre en évidence le physique de cette femme adulte qui se voit toujours comme une enfant.

Enfin, Paris pleut est une adaptation de la série de tableaux « rêves » créée par Amandine et développée dans ses projets personnels. Dans cette série, les nuages sont associés à des éléments figuratifs pour raconter une toute autre histoire.